Sommaire

La scie à sol est idéale lors des travaux sur chantier.

Pour les matériaux de construction, on trouve différents types de scie adaptés :

Scie à sol : un outil professionnel

Une scie robuste et fiable.

Scie à sol

La scie à sol permet, comme son nom l'indique, d'effectuer un sciage sur le sol.

Elle peut être utilisée dans les cas suivants :

  • sciage de joints de dilatation,
  • retrait de béton frais,
  • découpes de saignées,
  • ouverture sur sol de béton,
  • réparation de sols de béton,
  • découpes de tranchées,
  • réparation des sols bitumeux.

L'inconvénient de ce type de scie : une découpe limitée en profondeur.

Une scie à sol thermique ou électrique ?

La scie à sol peut être thermique ou électrique, selon les modèles.

Ces deux types de motorisation sont adaptés à différents environnements :

  • scie électrique : utilisée de préférence dans les endroits clos, à l'abri de l'humidité,
  • scie à sol thermique : pour les chantiers extérieurs.

Choisir la bonne lame pour sa scie de sol

La scie sol est donc équipée d'un disque en diamant qui peut être utilisé :

  • en coupe à sec,
  • en coupe à eau.

Le réservoir d'eau est intégré à la machine, mais il est également possible de raccorder la scie à une source extérieure.

Le disque peut être monté ou descendu à l'aide d'un volant.

La profondeur de coupe dépend du type de scie à sol utilisée et varie en fonction des modèles.

Les scies de sol sont utilisées pour faire des saignées dans la voirie pour l'insertion de câbles et de tuyaux : on utilise pour cela des disques de diamètres de 300 à 900 mm.

Une scie très onéreuse : environ 2 000 €

Le prix d'une scie à sol va de 2 000 € à 2 500 € sans le disque diamant.

Pour un disque diamant, tout dépend du matériau à couper, mais il faut compter entre 50 € et 150 €.

Lire l'article Ooreka